DEUX NOUVELLES ACTIVITES A DIMENSION CULTURELLE

 Ariane Fontaine, Quito, 2018

 

Ecuasol et CinéCyclo (www.cinecyclo.com) ont créé un partenariat à long terme. Notre équipe de Ambato – Eric et France – participera directement au projet en parcourant le pays à vélo et en organisant des soirées cinéma pendant un ou deux mois tandis qu’Alejandra et moi travaillerons sur la partie administrative directement depuis Quito. Plus précisément, j’aide Lucille et Vincent avec la sélection de films équatoriens, avec le soutien de l’association Edoc. Cet organisme gère beaucoup de ressources documentaires et nous aide à la sélection des films. Je participe également à la sélection des communautés où Lucille et Vincent resteront un jour ou deux pendant qu’ils montrent les films.

Soirées cinéma avec une bicyclette

Nous avons organisé une première projection sans le vélo avec les enfants d’Ecuasol et nous pouvons dire que cela a été un succès. Les enfants semblent avoir beaucoup aimé les films présentés !

Ce que j’aime chez CinéCyclo, c’est le mélange entre le défi sportif, le projet culturel et la partie sociale tout en créant un projet local durable. Je pense que je peux apprendre beaucoup de choses et que cela correspond à mes valeurs et désirs actuels. Nous voulons créer des partenariats avec des entreprises et associations équatoriennes afin de s’assurer que le projet CinéCyclo se maintiendra après le départ de Lucille et Vincent, grâce à des personnes locales qui seront prêtes à prendre le relais et à poursuivre le projet.

Je cherche donc des films liés à la gestion des risques naturels pour les présenter lors de la tournée CinéCyclo qui débutera en novembre jusqu’en avril ou mai 2019. C’est un très beau projet et il y a beaucoup de travail à faire avant qu’il commence !

Exposition de photos pour montrer notre travail en tant que bénévoles.

De plus, le mois dernier, nous avons organisé une exposition de photos pour donner plus de visibilité à notre projet. Même si je n’ai pas organisé cet événement, j’ai pu participer et j’ai aidé pendant la nuit de l’exposition. Ce moment a été l’occasion de présenter le projet au public et de leur expliquer le but de nos actions. J’ai été vraiment heureuse de voir que le bouche-à-oreille a fonctionné assez bien et que plusieurs personnes qui n’avaient jamais entendu parler d’Ecuasol sont venues nous soutenir.

Les photos de l’exposition, prises par deux volontaires experts, pendant trois mois sont restées exposées pendant quelques semaines à l’endroit où l’événement a eu lieu. J’ai vraiment aimé participer à cet événement qui nous a permis de communiquer sur notre projet et de rencontrer de nouvelles personnes. En travaillant dans la finance et la logistique, j’ai peu d’occasions de rencontrer les bénéficiaires de notre projet et de présenter ce que nous faisons, cela a été une grande opportunité de sortir de ma routine quotidienne.