PORTRAIT D’UN EU AID VOLUNTEER : éric

Eric, 48 ans, Français
Comme sa femme France, il s’est arrêté sur un terrain solide

 

Éric Brossier est l’instigateur et le responsable des expéditions du Vagabond. Diplômé de l’Université de Grenoble, il entreprend un projet scientifique d’hivernage à Kerguelen en 1994, où il a l’idée d’un voilier spécialement conçu pour les missions scientifiques. En 1999, il a abandonné son travail de géophysicien et a acheté le Vagabond, un navire très spécial, qu’il a transformé en un camp de base arctique – et sa maison. En tant que plongeur, il aime inspecter la coque du Vagabond et admirer la lumière qui se reflète sur la glace. Également photographe et cinéaste, Eric ne manque jamais une occasion de capturer des moments magiques pour toujours.

Eric Brossier, France Pinczon du Sel, et leurs filles Léonie et Aurore, forment l’équipage permanent du Vagabond. Au cours des 17 dernières années, le navire a aidé des scientifiques, des athlètes et même des artistes à réaliser leurs projets dans les régions les plus inaccessibles de l’Arctique.

Éric Brossier et France Pinczon du Sel ont voyagé ensemble depuis 1999. Ils ont fait la première circumnavigation complète de la  « Arctic fortwo » deux étés consécutifs (2002-2003), le premier à travers le NortheastPassage, quand le Vagabond a navigué de Bretagne, en France au Japon au nord du continent eurasiatique, puis le passage du Nord-Ouest du Japon à la Bretagne, en longeant la côte canadienne du Haut-Arctique.

Une nouvelle aventure avec toute sa famille

En 2004, ils s’installent au Spitzberg pour un programme d’océanographie arctique et y restent cinq ans à étudier la banquise et le climat polaire (le programme Damoclès) avec leur fille Léonie, qui était pratiquement née sur une banquise. Éric et France ont décrit leur tour de l’Arctique et leurs hivernages au Spitzberg dans leur livre « Circumpolaris ».

Le Vagabond a reçu le label de qualité Econav et est désigné comme «navire d’intérêt national». Il a été aménagé pour réduire autant que possible l’impact environnemental de chaque expédition, tant en navigation qu’en hivernage. De 2011 à 2017, le Vagabond a fait de la voile et de l’hivernage à des fins scientifiques pour des tournages au Groenland et sur le territoire canadien du Nunavut. Depuis 2000, Vagabond a accueilli plus de 40 programmes scientifiques, 11 hivernages et parcouru 60 000 milles dans l’Arctique. Lors d’une nouvelle mission qui les emmène loin de l’Arctique, le voilier polaire Vagabond attend sur terre à Miquelon (French Island près du Canada).

Aurore (7 ans), Léonie (10 ans), France et Eric sont maintenant à Ambato, en Equateur, pour collaborer à la prévention des risques sismiques et volcaniques. Une mission organisée par La Guilde, Ecuasol et l’Union Européenne, du 1er août 2017 au 31 décembre 2018. Ambato est une ville très bien organisée en matière de prévention des risques. France et Eric collaborent maintenant avec l’unité de gestion des risques de la municipalité d’Ambato, le bureau national de gestion des risques et le groupe local de volontaires de première intervention.